Quelle stratégie pour investir en 2021 dans l'immobilier à Valence Espagne

Vous avez un projet d'investissement à Valence en 2021

Vous êtes nombreux, à vouloir acheter dans l’immobilier, pour venir vivre à Valence en Espagne. C’est un choix judicieux. La qualité de vie, l’art de vivre Valencien et les prix de l’immobilier sont autant d’atouts qui expliquent cet engouement. Toutefois, il n’a échappé à personne, que la crise sanitaire 2020, a engendré des bouleversements importants sur le marché immobilier de Valence.

Depuis le mois de mai 2020, nous avons informé nos clients qu’il était urgent d’attendre avant de se lancer sur le marché. Les analyses d’impacts sur l’immobilier du second semestre 2020 et celui du troisième trimestre 2020 ont  donné du corps à notre analyse première. La tendance baissière s’est confirmée sur Valence. Alors, quelle stratégie faut-il mettre en place en 2021 pour profiter des opportunités d’investissements qui vont se présenter ? Nous allons tenter de répondre à cette question.

Quel impact a eu la COVID 19 sur l’immobilier à Valence en 2020.

Si la crise du coronavirus a eu un impact modéré sur les prix de l’immobilier en Espagne, la situation a été plus marquée dans des villes côtières, fortement portées par le tourisme. A la fin du mois de septembre 2020, l’association ASICVAL, regroupant les grandes agences immobilières de Valence, présentait une baisse globale de 12% des prix au mètre carré dans la ville de Valence.

 La deuxième vague qui a touché l’Espagne en octobre 2020 n’a pas permis d’infléchir la situation avec une baisse continue des transactions. Pour l’année 2020, le volume de baisse approche la barre des 30% sur la communauté Valencienne. L’absence de touristes explique en grande partie cette tendance puisque ils représentaient avant la crise, environ 20% des transactions. Il y a une autre explication à la baisse des transactions.  Les vendeurs ne souhaitent pas ou peu négocier la valeur de leur bien alors que les acheteurs  cherchent à obtenir des baisses de prix plus agressives.

Tous les quartiers de Valence n’ont pas été soumis aux mêmes inflexions. Les quartiers présentant peu de biens à la vente ont mieux résisté. La crise a aussi entraîné un changement dans la demande des investisseurs. La périphérie de Valence est moins impactée car le confinement a généré une demande envers les maisons avec jardins ou les appartements avec terrasses. Il est clair qu’en zone résidentielle, on ne parle pas de baisse de prix significative.

Pour autant, la baisse des prix de l’immobilier, n’a à ce jour, rien à voir avec la crise financière de 2008 qui avait entraîné une baisse de 40%. Le prix moyen du mètre carré en ville reste encore inférieur de l’ordre de 35% aux prix planchers de 2008, ce qui démontre le potentiel haussier de la ville de Valence.

valence vue du ciel

Le marché immobilier de Valence en forte dépendance.

Pour bien comprendre la situation actuelle du marché immobilier, il faut revenir sur des fondamentaux macroéconomiques. Deux contraintes pèsent lourdement sur la valeur du marché. L’état sanitaire et son impact direct sur l’économie de la région.

La contrainte sanitaire

La survenue du Coronavirus en début d’année 2020 a commencé par un confinement généralisé de plus de 2 mois avec une sortie progressive en plusieurs semaines. L’instauration du port du masque dans la rue a permis de retrouver un semblant de vie normale pendant quelques mois. Cela n’a pas suffi pour faire revenir les touristes sur Valence. La contrainte sanitaire à positionné « la crainte » en mode de fonctionnement. 

En octobre 2020, une seconde vague s’est installée en Espagne, obligeant certaines villes comme Madrid, à se confiner pour la seconde fois. Si la région de Valence a réussi à contenir cette seconde vague avec un confinement périmétrique, les fêtes de fin d’année ont lourdement aggravé la situation sur la région Valencienne. La frontière de la région reste fermée jusqu’à la fin du mois de février 2021 et il y a une probabilité  pour que la mesure soit reconduite car l’épidémie sévit encore  fortement sur Valence, même si les chiffres s’améliorent a fin février..

La contrainte sanitaire n’empêche pas, pour l’instant, les visites de biens immobiliers mais elle ne favorise pas la reprise de l’activité. La région autonome de Valence pourrait prendre des mesures plus drastiques dans les prochains jours car l’épidémie est hors de contrôle et ce n’est pas le rythme de vaccination qui va changer la donne dans l’immédiat.

La contrainte économique

L’équation « risque sur la santé » et « doute sur la perte d’un emploi » ne conclue jamais à l’euphorie. La crise du Coronavirus a ébranlé toutes les économies dans le monde. L’Espagne n’est pas à part et pourrait même être le pays le plus impacté économiquement en Europe. En effet le fonds monétaire international place L’ Espagne en tête, dans le monde, sur le niveau de récession du PIB qui devrait atteindre 12.8% en 2020.

La communauté Valencienne n’échappe pas à de mauvais chiffres économiques pour 2020. Ses fondamentaux économiques sont larges et bien structurés, mais une grande partie du PIB porte sur les prestations de services liées au tourisme. Comme les touristes sont absents, les industries hôtelières, de restauration, bars et souvenirs sont en forte dégradation. A fin décembre 2020, 18% des emplois dans ce secteur ont été détruits. Gardons à l’esprit que la tradition festive fait partie de l’ADN des valenciens et que ces secteurs impactés, touchent leur art de vivre.

Cette situation économique a disséminé le doute dans toutes les couches de la population et un fort sentiment d’incertitude. Or, s’il est bien une variable que l’économie n’aime pas c’est bien l’incertitude. Pour l’instant, les banques continuent de financier des projets mais l’on sent un resserrement des conditions d’études dans les dossiers. Car la crainte touche aussi le système bancaire, notamment sur le marché des entreprises en grandes difficultés. 

L’impact sur le marché immobilier de Valence

Ne soyons pas pessimistes, ayons confiance dans l’avenir mais soyons lucides. Tant que cette pandémie ne sera pas jugulée, que les touristes ne reviendront pas sur Valence, que l’incertitude sera présente, il n’y aura pas de rebond sur le marché immobilier. La loi de l’offre et de la demande reste l’équation qui explique les tendances du marché. Lorsque 20% des transactions sont réalisées à Valence par des étrangers et que ceux-ci sont aux abonnés absents, la demande est en forte baisse. L’incertitude et les pertes d’emplois peuvent aussi amplifier et contraindre l’offre de biens sur le marché vers la hausse. La conjonction de ces deux situations explique la baisse des prix sur Valence depuis quelques mois.

N’oubliez jamais que la dynamique des prix de l’immobilier reste étroitement liée à la dynamique économique. La croissance éventuelle du PIB en 2021 ne rattrapera pas la baisse de 2020. Sachant que la reprise du marché immobilier se fait toujours avec retard sur la reprise économique, il est peu probable que les prix repartent rapidement à la hausse.

Comment aborder l'année 2021 en période de COVID ?

Vous souhaitez venir acheter un appartement à Valence ou investir dans une maison en périphérie de Valence en cette nouvelle année. Pour réussir pleinement ce projet, il va falloir maîtriser les étapes clés et surtout s’adapter au marché immobilier. Cette adaptation passe par l’assurance que le marché n’est plus en recul mais en voie de redressement. En qualité de chasseur immobilier à Valence nous sommes à l’écoute du marché pour vous permettre d’investir sereinement selon l’évolution de la situation locale.

Où en est Valence en ce début d’année 2021 ?

L’année 2021 ne s’est pas  présentée pas sous les meilleurs hospices pour la communauté de Valence. Si pendant longtemps, la région a fait partie des mieux loties en terme de contaminations, les données se sont inversées en fin d’année 2020. Le virus est apparu hors de contrôle et la zone rouge écarlate a été largement atteinte. La frontière périmétrique fermée depuis novembre 2020 est régulièrement reconduite. Le gouvernement de la région à décidé la fermeture des bars, restaurants et hôtels en janvier 2021. Le premier ministre espagnol à déclaré que les touristes ne pourront revenir avant la fin de l’été sous réserves que les vaccinations soient réalisées sur au moins 70% de la population espagnole. Comme vous le constatez, la région se protège pour sortir de l’ornière.

Sur le plan économique, l’année 2020 s’est clôturée sur une baisse estimée du PIB de 14.1%, soit un niveau un peu supérieur à celle de l’Espagne. Le taux de chômage s’est aussi amplifié notamment dans le secteur lié au tourisme. N’oublions pas que les aides accordées par le gouvernement espagnol sur les petites entreprises, a permis le maintien de centaines de milliers d’emplois mais qu’en sera-t-il lorsque cet accompagnement va s’arrêter ?

Le ministère de l’économie espagnol dans sa note numéro 5, prévoit une lente reprise de l’économie Valencienne en 2021 avec une hausse de PIB de l’ordre de 8% et une amplification en 2022 avec une hausse de 3% par rapport à 2021. La perte de PIB de l’année 2020 ne sera donc pas récupérée avant 2023.

De nombreux motifs d’espoir pour l’avenir de la région Valencienne

Malgré le côté sombre de la situation, subsistent de nombreux motifs d’espoir pour investir dans la région de Valence. L’industrie de la production a plutôt bien résisté lors de l’année 2020. Le secteur de la construction a créé des emplois ce qui prouve que les investisseurs privés ont confiance dans le développement de la communauté Valencienne. Le socle productif est donc résistant à la différence de beaucoup de régions en Espagne.

Les experts économiques sont unanimes. Valence va rebondir plus rapidement que d’autres régions autonomes d’Espagne. Dès que les touristes étrangers vont pouvoir revenir à Valence, à la fin de l’été, le moteur économique va repartir à la hausse. Ils étaient près de 9 millions en 2019. C’est dire combien cette région est attractive. 

Alors, quelle stratégie faut-il envisager pour investir dans Valencia ?

En ce début d’année 2021, il est peu probable que le marché immobilier reparte à la hausse. Il faut laisser passer le temps de la vaccination massive en Europe pour retrouver des flux touristiques. La hausse prévue du PIB aux environs de 8% dans la région de Valence, va probablement commencer à la sortie de l’hiver  et donner sa pleine mesure dans le second semestre 2021.C’est à ce moment-là que les incertitudes vont s’estomper, que les créations d’emplois vont repartir à la hausse.

Les taux d’intérêts restent bas et sont propices à l’investissement. La probabilité d’une remontée des taux en 2021 reste faible.

Nous pensons que la demande immobilière va rester basse au cours de 5 premiers mois de l’année 2021 et qu’elle commencera à reprendre un peu de vigueur au cours de l’été. Bien Evidemment tout ce ci va dépendre de la pandémie et de la capacité du vaccin à  protéger les plus fragiles face aux nouveaux variants. 

La meilleure fenêtre de tir pour investir semble donc se présenter au début de cet été. Depuis de nombreux mois, nous avons fait le choix de la transparence pour sécuriser nos clients. Il ne s’agit en rien d’une attitude passive mais d’une attention responsable. La patience aura permis à nombre d’entre eux de ne pas être pénalisés par la baisse des prix immobiliers.

La ville de Valence reste un choix majeur pour investir et protéger son patrimoine au travers des potentiels haussiers de l’immobilier. Pensez à découvrir les meilleurs quartiers de Valence pour investir. Ce qui est certain c’est que  la rentabilité locative des investissements dans des appartements ou des maisons reste une valeur sure à Valence. Tout ceci n’a pas disparu avec la crise de la COVID 19.

Si vous envisagez d’investir dans un appartement à Valence ou dans une maison en périphérie de la ville, nous pouvons vous accompagner dans ce projet. Consultez nos services d’accompagnemen

Quels sont les scénarios de sortie de crise économique ?

Partager :réseaux sociaux

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :