L’expatriation peut être un choix professionnel imposé par un employeur. Mais bien souvent, cela reste un choix délibéré, pensé. L’expatriation pour s’installer en Espagne, pays d’accueil, est avant tout un choix basé sur la qualité de vie. Pour réussir son expatriation, il vous faudra la penser de longs mois avant d’y poser vos valises. En effet, on peut changer de vie sur un coup de tête mais il y a fort à parier que vous pourriez regretter de ne pas avoir préparé cette nouvelle vie en amont. Sauf contrainte professionnelle, il est recommandé de visiter le pays dans lequel on va s’expatrier, de le sentir, de le découvrir et de « l’apprendre ».  Viendra ensuite le temps des valises et des formalités.

Ce qu’il faut faire avant de vous expatrier

Découvrir le pays en amont

L’Espagne est un composite de régions pouvant avoir une histoire et une culture différente. Le cas récent de la « Catalogne » en est l’illustration parfaite. L’Espagne du Nord est très différente de l’Espagne du Sud tant sur le climat que sur les paysages et les langues. Il est donc important de découvrir le pays car l’on n’investit pas au Pays Basque comme on le ferait en Andalousie cou dans une autre région. Il faut d’abord choisir une région, une ville où l’on se sent bien. Pour cela, rien ne remplace le temps de la découverte en famille.

Apprendre ou parfaire l’apprentissage de la langue.

Vous pouvez toujours attendre d’être sur place pour commencer a découvrir l’Espagnol mais à la moindre formalité ou la moindre demande, vous comprendrez qu’il est préférable de partir avec un minimum de vocabulaire. L’espagnol est une langue assez facile à apprendre. Si vous ne parlez pas la langue, deux mois de cours et de lecture lexicale devraient vous permettre de vous faire comprendre.Rechercher le bien immobilier à acheter ou à louer

Mieux vaut s’y pencher un peu en avance que de d’attendre d’être sur place pour entamer les recherches. Notre professionnel du marché est présent sur place pour vous aider dans vos recherches immobilières et cibler au mieux ce qu’il vous faut. Vous y gagnerez du temps, donc de l’argent et vous sécuriserez au maximum vos engagements. Ne vous fiez pas simplement aux agences immobilières. Le système de garantie n’est pas le même qu’en France. Si vos critères sont précis, la recherche sera plus facile. Faites-vous accompagner sur le sujet. Savoir que l’on a trouvé son logement avant de faire ses valises, rend l’expatriation plus sereine.

 

Scolarité des enfants

Des écoles, collèges, lycées homologués par le ministère de l’Éducation nationale existent en Espagne. Vos enfants pourront continuer leur scolarité comme en France. Prenez contact avec l’AEFE qui gère les écoles pour l’enseignement français à l’étranger. Ils vous indiqueront les marches à suivre pour l’inscription des enfants. Cela se travaille en amont car les places peuvent être réduites.

Penser à adhérer à la caisse des français de l’étranger

Quelques jours avant le départ, pensez à vous protéger socialement si vous choisissez l’expatriation. En effet le statut d’expatrié ne permet pas de cotiser directement aux caisses maladies et vieillesse françaises. Si vous avez un travail, vous cotiserez au régime social espagnol. Si vous êtes retraité, souscrivez à la CFE qui permettra de préserver la continuité des droits avec le régime français de sécurité sociale. Vous pourrez la compléter par une assurance expatrié complémentaire afin d’obtenir une couverture maximale.

Les formalités obligatoires

L’obtention du NIE reste un sésame incontournable. Vous en aurez besoin pour louer, acheter ou bien ouvrir un compte bancaire. Attention cette démarche peut prendre entre un et deux mois entre la demande de rendez-vous et la réception de ce document. Il faut l’intégrer très en amont dans votre planning d’expatriation.

Ce qu’il faut faire en étant sur place

Le certificat de recensement.

Il faut se rendre à la mairie de votre ville avec votre carte d’identité ou passeport, votre contrat de location ou preuve d’achat d’un bien immobilier ainsi qu’une photocopie de la carte d’identité du propriétaire (si vous êtes locataire). Vous obtiendrez un certificat de recensement attestant de votre nouvelle adresse en Espagne.

Déclaration IRNR

La carte de séjour

Vous allez résider plus de 3 mois en vous expatriant. Vous aurez donc besoin d’une carte verte qui vous sera délivrée au bureau des étrangers ou au commissariat de police proche de votre nouveau domicile. Cette carte de séjour sera valable pour 5 ans et sera renouvelable si besoin. Ne passez pas à coté de cette démarche car des amendes peuvent être délivrées en cas de non-respect.

S’inscrire sur le registre des français de l’étranger

Cette formalité non obligatoire présente de nombreux avantages. Vous pourrez vous inscrire sur la liste électorale des français de l’étranger et peut être obtenir des bourses pour vos enfants.

Réussir son expatriation, c’est penser en amont son installation. Une fois sur place il ne vous restera plus qu’à penser à gouter  au « bonheur de vivre à l’espagnole »