le système privé de santé en Espagne

En Espagne, deux systèmes parfaitement étanches, organisent le parcours de santé d’un patient. Un système public, offrant la gratuité des soins mais avec des délais d’attente relativement longs et contraignants. Un système privé, plus rapide mais nécessitant une affiliation a des assurances privées. Dans un dossier précèdent, nous vous avions présenté le fonctionnement du système public.  Découvrons-en quoi, le système privé reste complémentaire au système public et devient une alternative de plus en plus répandue chez les espagnols. Avant de vous expatrier en Espagne, prenez le temps de réfléchir au système de santé qui vous conviendra le mieux

le système privé de santé en Espagne

Comment se compose le système de santé privé.

Le système de santé privé est composé des mutuelles ou compagnies d’assurances sanitaires, d’un corps médical privé et de moyens matériels privés (hôpitaux).

Les mutuelles d’assurance privées

Les mutuelles ou assurances privées n’ont pas le même rôle qu’en France. Elles ne sont pas là pour compléter une non prise en charge de la sécurité sociale. Elles constituent un système de santé parallèle au système privé. Il faut savoir que chaque compagnie d’assurance dispose contractuellement d’accords avec des hôpitaux privés, des médecins généralistes ou spécialistes privés, n’exerçant pas dans le domaine public. Chaque personne souhaitant accéder à ce système de santé privé, contracte avec une mutuelle et définit avec l’assureur le niveau de prise en charge à la carte.

le système privé de santé en Espagne

De plus en plus d’entreprises en Espagne, cotisent pour leurs salariés auprès de mutuelles privées. C’est un avantage en nature non négligeable, même si le prix d’une mutuelle en Espagne est bien moins important qu’en France. Il faut compter entre 30 et 50€ mensuels pour une couverture correcte.

L’adhésion aux mutuelles reste assez courante dans la mesure ou le service public de santé ne rembourse que très peu les frais dentaires et d’optiques.

Le corps médical privé

Un médecin espagnol est soit affilié au régime public, soit affilié au régime privé. Il ne peut pas travailler dans les deux régimes en même temps. Chaque compagnie d’assurance propose une liste de médecins généralistes ou spécialistes auxquels le client peut avoir accès.

Il n’y a pas de convention en Espagne qui fixe comme en France, les prix des consultations. Dés lors, chaque médecin est libre de fixer ses honoraires. Il convient par conséquent de bien se renseigner sur les honoraires et les prises en charges des assurances privées pour éviter les désagréments.

Bien évidemment, toute personne peut consulter un médecin du système privé. Toutefois, pour ceux qui ne sont pas affilié à une mutuelle privée, il n’y aura pas de prise en charge. Ainsi, si vous ne disposez que d’une affiliation au régime public, vous ne serez pas remboursés. Si vous disposez d’assurances internationales,alors il vous faudra consulter les conditions de votre contrat.

la médecine privée en Espagne

Le grand avantage du système privé est la rapidité pour obtenir un rendez-vous auprès des médecins généralistes ou spécialistes. Rien à voir avec la France.  Il est courant de prendre un rendez-vous a moins d’une semaine avec un spécialiste.

Les moyens médicaux privés

Généralement, les médecins et spécialistes opèrent dans des cliniques privées ou des hôpitaux privés. Il ne faut pas croire que les moyens matériels du secteur privé sont technologiquement meilleurs que dans le système public. Il n’y a pas de différences sur le plan médical. Les soins et les traitements sont identiques. On trouvera éventuellement quelques avantages sur l’hébergement à l’hôpital dans le secteur privé, mais cela reste à la marge.

L’un des avantages du secteur privé, c’est la possibilité d’accès à des examens nécessitant du matériel médical lourd (IRM..) dans des délais relativement rapides.

la médecine privée en Espagne

Quel type de contrat avec une mutuelle.

Les mutuelles sanitaires proposent des contrats à la carte. En fonction de vos besoins, vous définissez la couverture et le niveau de prestations à payer mensuellement.

Les types de contrat

Il existe trois grands types de contrats sanitaires privés en Espagne

  • Le contrat avec prise en charge partielle des dépenses laissant à la charge de l’assuré une franchise. Il couvre la médecine générale et spécialisée, ainsi que l’accès aux hôpitaux privés.
  • Le contrat médical de prise en charge complète dans lequel l’assuré est entièrement remboursé de ses dépenses dans le réseau.
  • Le contrat médical qui permet l’accès aux médecins de son choix, contrairement aux deux autres contrats qui présentent des listes limitatives de médecins ou spécialistes.

En général, ces contrats donnent aussi accès à des médecines moins conventionnelles comme l’acuponcture ou la podologie.

Il est aussi possible de contracter uniquement pour les prises en charges de domaines non couverts dans le domaine public comme les dépenses dentaires ou d’optiques.

Le niveau de cotisations dépend des personnes prises en charge, des membres de la famille, de l’âge l’assuré et du niveau de remboursement souhaité.

Attention si vous voyagez régulièrement à l’étranger. Il vous faudra prendre en compte cette donnée dans l’analyse des contrats qui peuvent différer sur ce point dans les prises en charge.

Quels acteurs sur le marché

Les mutuelles les plus importantes en Espagne sont les suivantes : Asisa, Sanitas et Adeslas.  Les compagnies d’assurances peuvent aussi vous accompagner. Les plus connues étant : AEGON SALUD et MAPFRE SALUD. Si vous éprouvez des difficultés à faire un choix, vous pouvez vous faire aider par un courtier qui trouvera la couverture qui vous conviendra le mieux.

Enfin il conviendra d’être vigilant sur les périodes de franchises inclues dans les contrats de mutuelles. Cette donnée n’est pas toujours prise en compte mais certains contrats ne prennent pas en charge des hospitalisations dans les premiers mois d’affiliation, sauf si vous avez déjà eu un autre contrat d’assurance sanitaire. Pour les expatriés, cela n’est pas sans poser problèmes.

la médecine privée et les mutuelles en Espagne

La couverture de l’expatrié

En qualité d’expatrié, vous avez normalement perdu vos droits à la sécurité sociale française. Vous devez donc vous affilier à la sécurité sociale du pays d’accueil. Toutefois vous allez rencontrer les mêmes difficultés que les espagnols sur les temps d’attente du système public. Il vous est alors possible de contracter avec des assurances privées en Espagne pour vous couvrir plus largement sur certains soins et avoir accès aux médecins de votre choix.

Il vous est aussi possible de choisir des assurances internationales si vous souhaitez conserver la possibilité de vous faire soigner en France. La solution la plus répandue est l’adhésion à la caisse des français de l’étranger. Elle vous permet de vous faire rembourser sur la base de la sécurité sociale française. Vous pourrez aussi compléter cette adhésion par des assurances complémentaires privées qui complèteront le remboursement de la CFE. N’oubliez pas non plus que le système français couvre des dépenses de prévoyance et le paiement de capital en cas de maladie ou de décès. Si vous souhaitez conserver ces couvertures, il vous faudra contracter en ce sens auprès des complémentaires privées.

Conclusion.

Avant de vous expatrier il est vraiment nécessaire d’avoir une réflexion profonde sur la couverture santé qui vous conviendra. Les systèmes publics et privés présentent des avantages et des inconvénients mais ils se complètent parfaitement en Espagne. La gratuité du système public à des limites en terme de délais et de parcours de santé que nombre d’espagnols souhaitent dépasser. La médecine privée vous offre à un coût abordable, la possibilité de vous faire soigner plus rapidement. Vous avez toujours la possibilité de partir sans avoir fait de choix en utilisant la carte européenne d’assurance maladie qui vous couvrira pendant trois mois. Dans ce laps de temps, vous devrez avoir tranché sur vos affiliations. Si vous avez besoin d’informations complémentaires, contactez nous,

Laisser un commentaire