Trouver un logement à Valence.

Vous avez décidé de vous expatrier à Valence pour des raisons personnelles ou professionnelles. Il est vrai qu’il y a beaucoup d’avantages à vivre a Valence. L’un des premiers sujets à traiter, avant d’arriver, concerne le logement. En effet, il est préférable de chercher un logement avant de poser ses valises pour plus de sérénité. Vous pouvez décider d’acheter et d’investir avant votre arrivée. Nous sommes à votre écoute pour parler de votre projet. Mais vous pouvez aussi décider de chercher une location. Voici quelques conseils utiles pour mener à bien cette recherche.

Aéroport de Valencia

Comment trouver un logement.

Plusieurs solutions s’offrent à vous : la recherche personnelle en déambulant dans les quartiers, les agences immobilières, les réseaux et les petites annonces.

La recherche personnelle.

Déambulez dans les rues pour découvrir les quartiers. Nombre de panneaux arborent les façades pour signaler des biens à louer directement ou par agences interposées. Cette solution présente l’avantage de cibler les rues ou les quartiers qui vous plaisent. Vous pourrez discuter avec un concierge ou des personnes habitant les immeubles.  Il faut du temps et de la patience mais cette option peut présenter bien des avantages.

Les agences immobilières.

C’est la solution la plus simple, surtout si vous avez peu de temps pour chercher et trouver. Les plus grandes agences immobilières travaillent sur le marché locatif. Si vous avez un quartier de prédilection, cherchez des agences qui y sont présentes. Il vous en coûtera généralement en frais d’agence un mois de loyer, mais n’hésitez pas à voir plusieurs agences. Plus l’offre sera grande, plus vous serez à même de négocier le prix du loyer.

Les réseaux sociaux.

Il y a sur Valence, nombre de « groupes français » qui communiquent via des plateformes comme Facebook. Inscrivez-vous sur ces groupes et postez une annonce de recherche. La communauté essaiera de vous aider car le nombre de membres y est important. Par ailleurs, si vous ne maitrisez pas l’espagnol, il vous sera plus aisé de demander conseil et appui. N’oubliez pas que tous les biens à louer ne sont pas en agences ou sur le Net. Le bouche à oreille permet parfois de dénicher un bien qui va bientôt se libérer.  Les réseaux sont à ce titre très utiles.

Voici quelques groupes actifs sur Valence :

Les français de Valencia, Français à Valencia, les francophones de Valencia.

trouver un logement à Valence.

Internet.

Il existe sur le Net, un nombre important de site spécialisé dans la location et la vente de biens immobiliers. Les agences publient beaucoup d’annonces, mais les particuliers aussi. Cette option vous offrira une large vitrine sur un seul site mais elle présente aussi des désavantages. Elle est très impersonnelle er les annonces sont souvent assez lointaines de la réalité. Servez-vous d’Internet comme une amorce pour appréhender le marché locatif.

Les sites les plus connus sur le marché de la location sont les suivants : Idéalista et Spainhouses.

Le marché immobilier de Valence.

Le marché locatif sur Valence se porte bien pour les investisseurs. Les prix de location ne cessent de progresser depuis quelques années car la demande est forte depuis la reprise économique et l’afflux d’étrangers.Le marché augmente mais le coût de la vie reste bien plus bas qu’en France. Nous mettons de côté la location touristique qui est régie par des textes particuliers et qui ne répond pas aux besoins des expatriés. Le marché dépend comme partout du quartier que vous envisagez d’habiter. Si vous souhaitez allez dans le centre-ville, vous paierez le loyer d’un T2 au prix d’un T3 dans la couronne qui entoure le centre et d’un T4 dans les quartiers plus éloignés. Les prix moyens se situent entre 12 et 14€ le mètre carré en plein centre. La première couronne proche du centre se situera entre 8 et 11€ et les quartiers les plus éloignés entre 6 et 8 euros le mètre carré.

Vous aurez plusieurs solutions de location qui s’offriront à vous. La location de courte durée et la location classique de plus longue durée.

Ville de Valence

La location de courte durée.

Elle est idéale lorsque l’on est en mission temporaire.  Normalement la durée de location doit se situer entre 1 et 11 mois. Vous n’êtes pas sous le régime du bail normal et le contrat doit expliciter la situation exacte du locataire qui permet de déroger. Le contrat est régi par les clauses entre les deux parties. Il est par conséquent moins protecteur que celui du bail classique. Vous paierez une caution de 2 mois pour couvrir les risques sur le mobilier présent dans l’appartement. En effet, la plupart des locations de courtes durées sont meublées. L’état des lieux à l’entrée est donc essentiel. L’inconvénient réside dans le prix du loyer qui est bien souvent de 50 à 80% plus cher qu’un bail classique. Toutefois, le prix intègre généralement les charges comme l’électricité, le chauffage, l’eau et Internet.

La location classique.

La loi espagnole a été modifiée récemment par le décret du 19 décembre 2018 et par celui du 2 mars 2019.

La durée du bail est depuis le dernier décret, de 5 ans avec une tacite reconduction pour une période de 3 années. Dans l’hypothèse où le bailleur est une personne morale, la durée du bail est portée à 7 ans. Le locataire est en droit de résilier son bail après une période 6 mois mais avec un préavis de 30 jours. L’indemnisation du bailleur, dans ce cas, est faite selon les modalités du contrat de location. Généralement, une caution de deux mois de loyers au maximum est requise. Elle est versée à un organisme centralisateur, défini par chaque région autonome.

En général, c’est le locataire qui paie les charges courantes de l’appartement en contracte auprès des fournisseurs de services. Le propriétaire paie l’impôt foncier ( IBI).

Quelques conseils importants.

Vous avez trouvé votre location. Il vous faut maintenant signer le contrat. La loi d’avril 2013, complétée par les décrets que nous avons exposés ci-avant, encadre le contrat. Elle prévoit les modalités de durée, de loyers, de caution, de travaux, de résiliation. Si vous ne maitrisez pas la langue de Cervantès, faites-vous accompagner sur la rédaction du contrat.

Si certaines clauses abusives sont nulles de droit, certaines peuvent prêter à confusion. Des bailleurs font supporter la charge de l’IBI au locataire par exemple. Il est donc important de bien comprendre son engagement.

L’état des lieux est primordial. N’hésitez pas à faire noter toutes les imperfections. Nous vous conseillons de prendre des photos de l’appartement et de les annexer au contrat écrit avec la contresignature du bailleur.

Pensez à demander des quittances de loyers au bailleur. Il doit obligatoirement vous les remettre. Sachant que les modalités d’expulsion de locataires indélicats sont plus faciles en Espagne, mieux vaut prouver que l’on est à jour dans le paiement de son loyer, surtout si celui-ci est réglé en espèces.

Conclusion.

Valence bénéficie d’une conjoncture économique favorable, ce qui en fait une ville recherchée sur le plan locatif. Le marché immobilier reste soutenu, tout en restant abordable, tant pour l’achat d’un bien que pour la location. Concentrez-vous dans un premier temps sur le quartier qui vous conviendra le mieux. Les infrastructures de transport sont importantes mais tous les quartiers ne sont pas desservis de la même façon. Pensez aussi à rester proche d’une école en particulier si vous avez des enfants. Enfin, ne sous-estimez pas les aspects juridiques du contrat de location. Faites-vous accompagner pour trouver en toute sérénité.

Si par la suite vous souhaitez acheter un bien immobilier à Valence, sachez que nous pouvons vous accompagner dans cette démarche.

Laisser un commentaire